Vers les Soins

Historique

 

 

Cette action a été mise en place dès 2003  par le CILDT,  le Conseil Général du Val de Marne, la DIPAS(*), pour répondre aux difficultés liées à la consommation périodique ou régulière d’alcool  des personnes bénéficiaires du RMI.

L’alcoolisation en France est l’une des plus élevée d’Europe voire du monde. Malgré  une nette diminution depuis le début des années 60 (due  à une moindre consommation du vin de table), passant de 26 litres d’alcool pur par an et par habitant de plus de 15 ans à 7,4 litres en 2007.

Le vin est cependant la boisson alcoolisée la plus consommée dans notre pays (60% de la consommation totale) mais on assiste à un glissement vers des boissons très alcoolisées (whisky, vodka, rhum, pastis mais aussi vers des « bières » de 50 cl hautement alcoolisées).

Les lobbys alcool sont très puissants. A travers leurs stratégies marketing, ils incitent incontestablement  la population à consommer de plus en plus tôt, inventant régulièrement des produits nouveaux et bon marché afin d’attirer une jeune clientèle et la fidéliser le plus longtemps possible.

 

 

L’alcool, un produit addictif

 

 

Au bout de quelques mois ou années de consommations occasionnelles ou festives, l’alcool peut entraîner :

 

 

  • Une tolérance
  • Une accoutumance : phénomène qui se met en place dans un deuxième temps, l’alcool devient nécessaire à      l’équilibre.
  • Une dépendance : maladie chronique provoquant une envie irrésistible de boire malgré des conséquences fâcheuses sur la vie sociale, affective, professionnelle ou sur la santé.

 

 

« On estime en France que plus de 5 millions (10 % consommateurs + 15 ans) de personnes sont des buveurs excessifs ou alcoolo-dépendants. »

 

 

Le dispositif  « Vers les soins »

 

 

  • Pour qui ?

 

Les personnes traversant des périodes difficiles sont plus exposées car l'alcool est un remarquablelubrifiant social. Il est alors utilisé pour oublier ses soucis, se donner du courage, supporter sa condition de vie, accepter les échecs, mais il devient vite un produit dépresseur si les consommations sont régulières, réduisant les démarches, anéantissant les efforts, déréglant l’hygiène de vie.

 

 

  • Pour quoi ?

C’est pourquoi le CILDT a mis en place le dispositif « Vers les Soins », initialemet à l’adresse des personnes bénéficiaires des minima sociaux, isolées, en difficulté sociale et professionnelle, utilisant régulièrement ou occasionnellement l’alcool comme un médicament.

Nous leur apportons une aide, une réflexion, un élan, un accompagnement dans les démarches de socialisation, d’insertion, et de soins.

 

 
 

 

 

  • Comment ?

 

Pour ce faire, nous allons à la rencontre de ces personnes afin d’analyser avec elles leurs difficultés. Nous leur proposons un soutien médicosocial, des rencontres régulières, pour les aider dans la réussite de leurs projets.

 

 

(*) :  DIPAS : Direction de la Prévention et de l’Action Sociale

 

Mise à jour le Jeudi, 10 Janvier 2013 10:05