L'Alcool

QU’EST CE QUE C’EST ?
Il est obtenu soit par la fermentation de végétaux riches en sucre soit par la distillation de boissons alcoolisées. La concentration en alcool des boissons alcoolisées varie de 5 à 50 % suivant que l’on examine des boissons résultant de la fermentation ou de la distillation. 

USAGE
La France se situe parmi les premiers pays consommateur d’alcool en Europe. Depuis trente ans la consommation de vin notamment (2/3 de la consommation totale d’alcool) diminue régulièrement, à l’inverse la consommation de bières, surtout celles à haute teneur en alcool, augmente régulièrement. Une part importante de personnes dans les secteurs agricoles et marchands vit de la production et de la consommation des boissons alcoolisées. On consomme de l’alcool dans toutes les occasions de la vie courante. L’alcool est responsable de 45000 morts par an et de 2,5 millions de personnes dépendantes. 

EFFETS 
L’alcool n’est pas digéré, il passe directement du tube digestif aux vaisseaux sanguins, en quelques minutes il est présent dans tout l’organisme. L’alcool est un psychotrope qui agit sur le cerveau en modifiant l’activité mentale, les sensations et le comportement. Il entraîne des effets désinhibiteurs, anxiolytiques, antidépresseurs, anesthésiques et euphorisants. Pris dans des quantités importantes, il provoque un état d’ivresse dont les risques sont nombreux  

Risques
Au plan sanitaire :

  • En cas d’intoxication aigue (supérieure à 1g/l) : troubles visuels (rétrécissement et altération de la vue), troubles digestifs (nausées, vomissements), baisse des réflexes et du temps de réaction, altérations majeures du comportement et de la conscience. En cas d’absorption d’une trop grande quantité d’alcool l’intoxication peut aller jusqu’au coma éthylique, le risque est mortel, c’est une situation d’urgence médicale.
  • Sur le long terme, on parle d’intoxication chronique pouvant provoquer des pathologies graves telles que des cancers (bouche, gorge, œsophage, colon, estomac…), des maladies du foie et du pancréas (cirrhoses), des troubles cardio-vasculaires (hypertension artérielle) et des maladies du système nerveux.
  • L’alcool est un produit potentiellement addictif qui peut occasionner une forte dépendance physique et psychique. L’équilibre psychique peut être fortement perturbé, notamment en cas de manque (anxiété, dépression, troubles du comportement, troubles psychotiques, délirium tremens...)

Au plan social :

  • Diminution de la vigilance souvent responsable d’accidents du travail et de la circulation.
  • Perte de contrôle de soi conduisant à des comportements violents, agressions sexuelles, homicides, suicides. Vulnérabilité à l’égard d’autrui par perte de ses moyens naturels de défense et développement de comportement provocateurs.
  • Risques judiciaires. Il est bon de rappeler que la loi limite ou interdit la consommation d’alcool dans certaines circonstances aux mineurs notamment.
  • A long terme, des perturbations personnelles et relationnelles sont à craindre (dégradation des relations familiales, difficulté à remplir ses obligations, perte d’emploi, difficultés financières voire désocialisation).



Recommandations
Ne pas dépasser pour une femme 2 verres par jour et pour un homme 3 verres par jour ; dans tous les cas s’efforcer de ne pas boire d’alcool un jour par semaine. Dans les situations de conduites de véhicule, de grossesse et d’allaitement il est vivement recommandé une abstinence totale. 

Des consultations spécialisées sont à disposition des personnes souffrant de l’alcool : hôpitaux (service d’addictologie), CCAA (centres de cure ambulatoire en alcoologie), CMS...